RIPOSTE DES COMMUNISTES

Publié le par Réseau Communiste de Fontenay/bois

Nous pensons que la priorité pour les communistes aujourd'hui, c'est de se consacrer aux luttes contre la droite et aux élections à venir, Municipales et Cantonales.

En effet, la droite avec bien d'autres rêvent de voir disparaître le parti communiste. Or, la meilleure réponse à leur donner c'est de faire élire un maximum d'élus communistes dans toute la France. Pour Fontenay-sous-bois nous avons fait connaître notre position au lendemain de l'élection législative dans un article intitulé " Les communistes rassembleurs à Fontenay-sous-bois " paru sur notre blog : reseau-communiste-fontenay.over-blog.fr .

Cette volonté de nous consacrer entièrement au combat idéologique et électoral, ne nous a pas fait oublier pour autant que les dirigeants de notre parti ont programmé un congrès pour 2008 dont le thème central est " faut-il aller vers la création d'un nouveau parti ? " Certes, face à la poussée des protestations, ils ont été conduits à annuler le faux congrès prévu pour fin 2007. Mais ils ont maintenu son questionnaire, qui fera l'objet d'une assemblée nationale extraordinaire à la même date.

Ce questionnaire qui se veut une invitation au débat, est difficilement utilisable en l'état par les adhérents. Trop de questions ressemblent à des sujets pour le bac : ex " Dans quelle société vivons-nous ? Quelles sont les nouvelles formes d'exploitation, d'aliénation et de domination ? Ces derniers ne veulent pas passer un examen. Ils veulent juste s'exprimer sur la situation politique d'aujourd'hui.

Par contre ce questionnaire évitera à coup sur ( peut-être est-ce-là sa véritable utilité ) aux dirigeants d'échapper au bilan sur la danse du ventre antilibérale qu'ils ont fait exécuter à notre parti avec le succès que l'ont connaît  ( 1,9 % ) .

Pourtant ce questionnaire n'a pas laissé tout le monde indifférent. Oubliant qu'ils sont responsables de la situation actuelle du parti, certains docteurs honoris causa de la direction se sont investis dans ce questionnaire, pas étonnant, il avait été fait par eux et pour eux.

Dans un déferlement médiatique dont ils ont une casi-exclusivité voir l'Humanité du 10 novembre, ils nous expliquent sérieusement que le seul avenir du communiste c'est de se dissoudre dans une force politique unique avec les associations antilibérales.

Le communiste ainsi rentrerait dans un nouvelle âge selon Roger Martelli " on envisage la constitution d'une force politique unique, dans laquelle des sensibilité existeraient avec leurs marges d'autonomie, dont une composante communiste en tant que telle " Pour Jean-Claude Gayssot " cette nouvelle force politique doit être ouverte avec des communistes, mais aussi des socialistes, des écologistes, des alter mondialiste " puis il précise " Il est temps de dépasser la référence au strict parti communiste  -  " A quoi servirait-il de prolonger des références qui n'ont plus d'avenir "  etc ...

En clair, il faut liquider la parti communiste français, en faisant un congrès de Tours à l'envers.

Visiblement, ils n'ont pas retenu les leçons des élections. En effet, il ne faut pas confondre union et fusion, en politique les lois mathématiques ne s'appliquent pas, dans l'union, la gauche additionne ses forces voir référendum et CPE, dans une fusion, elle les soustrait voir présidentielles et législatives; parce que tout naturellement personne ne se reconnaît dans l'autre et de ce fait ne veut se mettre derrière l'autre. L'echec des élections présidentielles ne leur a pas appris, que fusion égale le plus souvant confusion politique et idéologique.

A l'évidence, le parti communiste doit changer, depuis des années ces mêmes dirigeants, qui nous proposent aujourd'hui une fusion liquidation, ont privilégié les accords d'appareils au détriment du combat idéologique. Cela a conduit à des catastrophes électorales. Il est donc temps de redonner à notre parti sa raison d'être.

La partie de cache-cache idéologique de la mutation arrive à son terme, les adhérents du parti communiste ne peuvent plus faire l'autruche. La liquidation du parti communiste est bien à l'ordre du jour et ses partisans sont très actifs dans les instances de direction du parti. C'est pourquoi il ne faut pas prendre à la légère l'assemblée nationale extraordinaire de 2007.

Nous nous pensons qu'il n'y a pas d'avenir sans le PCF .

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Diablo 14/02/2008 20:45

alors le réseau rien à dire depuis le 21 novembre?